13 janvier : après une courte nuit, 2ème bolus

Publié le par ALF

Après une journée calme je suis vite fatiguée le soir (faut dire que la nuit précédente a été courte) : j'ai donc espoir que ma nuit va être meilleure, ce n'est pas possible de subir deux fois de suite une nuit qui s'arrêt à 1h du matin. Je m'endors donc à 21h, peut-être un peu avant et à 1h du matin, tiens tiens, réveil.... Je tourne, retourne, tourne et retourne dans mon lit, pas moyen de me rendormir... Tant pis.... Je cogite, j'attends, car ma voisine dort. Je regarde un peu un DVD sur le lecteur que j'ai apporté et essaye de bouquiner en allant dans la salle de bain pour ne pas que ma voisine soit dérangée.
A 8h30 arrive mon petit déj sans sel sans sucre et ensuite on me pose le bolus vers 10h, je crois, car l'infirmière doit me reposer un cathéter : après m'avoir piquée deux trois fois, elle abandonne le bras et me pose le cathé au pli du coude, même si c'est pas top pour la perf.... ça passe bien et le bolus dure comme prévu 3h.

Dans le courant de la journée, j'ai une visite du neurologue et de son cortège d'élèves en médecin (élève, externe, interne) qui me demande comment je me sens (fatiguée, tr-s fatiguée, voire, épuisée, deux nuits de 4 heures c'est peu surtout si la nuit d'arrête à 1h du matin), et me dit que les premiers résultats ne donnent rien de concluant au niveau infectieux et viral. On attend donc le reste. Pour l'IRM, il me dit qu'ils ont retrouvé une ou deux autres lésions médullaires et m'explique la lésion cervicale est celle qui me provoque le signe de Lhermitte, cette sensation de décharge électrique qui me parcoure le bas du corps quand je fléchis le cou.

Demain dernier bolus, le médecin aimerait que je passe un examen ophtalmo complet avec potentiel évoqué visuel pour voir si je n'ai pas d'atteinte du nerf optique car j'ai un petit défaut de fermeture de la pupille, je n'ai pas retenu le nom savant....

Publié dans SEP

Commenter cet article