Miam...

Publié le par ALF

On a toutes et tous de savoureux souvenirs des délicieux plats servis à l'hôpital.... Pour ma part, je n'ai pas fait de longs séjours, juste deux accouchements, une opération éclair d'insuffisance veineuse en clinique (où je ne suis restée qu'une nuit) et mon dernier séjour en janvier pour chercher pourquoi j'avais autant d'insensibilité aux membres inférieurs.... Bref, bref..... Tout ça pour dire qu'en général, on se souvient parfois de trucs marquants dans la bouffe d'hôpital : pour ma part, je me souviendrais longtemps du fromage au goût de plastique qu'on me servait quand j'ai accouché de Simon, de la purée de pois cassés qui avait refroidie et formé une espèce de croûte quand j'ai accouché de Lucas, et de quelques plats non salés, non sucrés suite au régime cortisone que j'ai dû suivre en janvier pour réduire l'inflammation de la moelle épinière.... Dommage, je n'ai pas pris de photos... Mais si vous voulez voir ce qui se fait ailleurs, je vous invite à visiter ce site, qui recense tous les mets délicieux que les hôpitaux offrent à leurs patients... je ne me plaindrai pas, je ne suis pas difficile pour la bouffe et le CHRU a déjà décroché des prix pour la qualité de ses plateaux repas.... donc ça doit être pire ailleurs (et moi j'suis pas difficile....) cela dit, le pain sans sel, c'est exécrable !
Bon appétit...

Publié dans Gastro-nomie

Commenter cet article

maëlle 28/05/2010 23:08


alors ici l'entrecote /frites (ouais ca donne envie sur le papier....) mais quand tout d'un coup on se rappelle que tout est rechauffé au micro ondes c'est nettement moins bon! de même pour les
nems (repas d'après accouchement)


Olivier 30/05/2009 22:03

AH, j'ai oublié d'ajouter un autre repas mémorable.
Le repas juste après mon opération de l'appendicite, genre trois heures après,j'ai eu droit à jambon-purée. J'ai tout rendu dans les 5 mn. Le repas d'après, j'étais à la diète alors que j'avais faim. Problème de calendrier médical ?

Olivier 30/05/2009 22:01

Et bien, j'en ai un de souvenir de nourriture à l'hôpital. Mais un bon.
Quand j'étais petit (je devais avoir 5 ans), j'ai dû être opéré en urgence. Après l'opération, on m'a apporté une crème caramel. J'en ai encore le goût dans la bouche. Jamais je n'en ai mangé d'aussi bonne...
Bises,
Olivier