Je m'effondre comme une grosse loque

Publié le par ALF

et ce n'est pourtant pas le moment, mais je perds pied, je sombre... Trop de pression, trop de mauvaises nouvelles, trop de volonté de tout vouloir que ça se passe au mieux, rassurer les gens, faire qu'ils ne s'engueulent pas pour des broutilles mais que tous soient soudés autour de Jean-Marc, pour que Jean-Marc sente qu'on est tous autour de lui... mais au fond de moi, je suis encore trop fragile, peut-être pour oser supporter tout ça, j'ai mal au crâne, j'ai mal au coeur, je n'en peux plus, j'ai envie de hurler, pleurer, crier, mais rien n'y fait, rien ne sort, toute cette tristesse, ce spleen, cette angoisse permanente... et pourtant, depuis quelques jours, je me sentais sereine, je comprends le sens de cette expression le calme avant la tempête, je suis en plein dedans...
demain c'est la kermesse des enfants, samedi la fête des écoles, dimanche la fête des papas, donc celle de Greg, de Jean-Marc, de notre papa, et même si j'ai envie de faire quelque chose pour faire plaisir aux autres, ça me semble insurmontable, je n'y arrive plus, je suis en apnée et je sens que je manque d'air, et pourtant pourtant dieu sait que d'autres ont encore plus de soucis que moi... mais en ce moment ça fait un peu beaucoup, trop même...
je vois le positif, mais le négatif resurgit à chaque fois, rien n'y fait... je suis encore trop fragile, trop fragilisée peut-être par ce début d'année 2009 qui a commencé à fanfare.... parfois je m'amuse à lister mentalement les + et les - du moment.... j'ai pourtant du +, mais les - sont de gros moins.... faut que je respire, faut que je prenne le large, je ne sais pas, faut que je fasse quelque chose... mais là j'ai envie de baisser les bras, complètement et c'est le moins bon moment pour le faire, j'ai pas le droit, pour Jean-Marc  je t'ai en plus promis Jean-Marc de venir te raconter des blagues, alors je n'ai pas le droit de flancher, c'est une promesse pour qu'une fois remis sur pied, tu viennes à ton tour de nouveau m'en raconter !

Commenter cet article

vero(te) 23/06/2009 16:46

courage, je pense a toi !

Olivier 22/06/2009 21:33

De tout coeur avec toi. Amitiés, Olivier

marbou 20/06/2009 21:42

quoi de plus normal que de flancher dans de pareilles circonstances!
on ne peut pas dire que la vie t'épargne en ce moment!
tu parles " de calme après la tempête" dis toi que le mauvais temps finit toujours pas s'en aller...
bon courage

Delphine Costa 20/06/2009 18:44

Anne-Lise, je sais qu'on se connait mal ou très peu. Je voudrais juste te dire que pour des raisons différentes, je suis tombée très bas dernièrement, et que je comprends très bien ce que tu peux vivre quand tu es au plus mal. Je veux juste te dire aussi que ton blog est magnifique!!!
Et que je t'embrasse.
Surtout ne te sens pas obligée de répondre, je sais que tu as mieux à faire en ce moment!!!!!
Bon courage!

tropchieuse 20/06/2009 15:06

coucou anne-lise, vient au forum te "vider" autant que tu peux, on est là meme si on parait que virtuelles, on est bien là derriere nos ecrans, à te lire, à croiser les doigts pour ton frere, à esperer que tu remontes la pente.
je pense que tu essaye d'en faire trop, il faudrait que quelqu'un de ta famille te remplace au moins de le role que tu t'es donné, de rassembler tout le monde, tu epuise tes forces là dedans on dirait, gardes en pour toi, pour aller mieux.
je t'embrasse et je pense à vous