Argh, être enceinte c'est pas toujours glamour...

Publié le par ALF

Oui, hier, je parlais des joies de la grossesse, il y en a... mais souvent, on entend beaucoup de femmes (enceintes, forcément) se plaindre de la grossesse : nausées, poids, problèmes divers et variés, ces 9 mois de gestation ne sont pas forcément tous roses (ou bleues, si vous préférez et que vous attendez un garçon, sic !). Bon la liste reste d'être longue, patience.

 

Bon, je vais d'abord parler d'un truc que j'ai eu la chance d'ignorer, donc je pense que je vais mal en parler, toutefois si vous passez sur ce blog, n'hésitez pas à ajouter vos commentaires...

 

Les fameuses nausées de grossesse. J'en entends souvent parler comme d'un symptôme, ça me fait sourire, dans le sens où un symptôme se réfère à une maladie et que la grossesse n'en est pas une ou alors une bien particulière... Bon toi lectrice qui passe ici, si tu en souffres, toi, ça ne te fait pas sourire. Forcément. Pourquoi certaines femmes en ont et pas d'autres? Mystère. Une histoire d'hormones sans doute : de toutes façons, vous verrez les hormones ont beau dos pour expliquer tout ce qu'on ne connait pas. Sinon, n'y vois pas un indice sur le sexe du bébé que tu portes : ça n'a rien à voir.

 

la-nausee.jpg

Pour preuve : "mon expérience à moi" - deux garçons puis une fille, zéro nausées (oui je sais, c'est injuste, mais bon, j'ai donné pour le reste). Alors bon, quoi faire pour éviter d'être penchée toute la journée au dessus d'une bassine et perdre du poids pendant les 3 premiers mois au lieu d'en prendre? Il paraît qu'il faut fractionner les repas, mais je crois qu'il n'y a pas de recette miracle pour ça. Désolée.

 

La constipation. Oui, c'est pas glop. Pire, ça commence au tout début de la grossesse, ça dure 9 mois et parfois plus si tu choisis d'allaiter. Elle est pas belle la vie? Un remède? Le jus d'orange ou de kiwi (qui sort du frigo) à jeun le matin. L'eau d'Hépar marche chez certaines : moi je peux en boire 4 litres, rien. Les pruneaux? Oui, mais faut aimer. Les fibres... y penser, ça peut marcher au petit déj, si tu aimes avoir la sensation de manger du foin  ou de la bouffe pour lapin.

 

toilettes.jpg

 

Les problèmes de circulation. Humm, miam. Là, ça comprend du "moins pire" au moins glamour, les jambes lourdes, les varicosités et - miam -  les hémorroïdes. Ce qui entraîne généralement une formidable rétention d'eau qui transformera tes jambes, au mieux en poteau, au pire en cuissots de Shreck. Que du bien-être (sic ! ). C'est la faute aux hormones (et c'est vrai, cette fois-ci). Question poteau, j'ai donné  : si j'ai pris plus de 17 kg à chaque fois, c'est à cause de cette fichue rétention d'eau. Pour savoir si tu en fais, c'est simple. Tu enfonces ton doigt légèrement à un endroit qui te semble gonflé : le plus simple, au niveau du pied. Si tu y laisses une trace (comme si tu avais mis ton doigt dans du beurre) c'est que tu fais de la rétention d'eau. Plus ou moins. A part te soulager, je ne sais pas comment t'en débarasser. Mais j'ai une superbe nouvelle pour te rassurer. Elle disparaît une fois que ton bébé sera sorti : tu perds les eaux à tout point de vue, c'est cool, hein. Du coup, bah si tu as pris plein plein de kilos dûs à cette rétention d'eau, tu les perds plus vite.

 

schreck.jpg

Pour le reste, tu as la possibilité de porter une contention veineuse. Imagine, tu as un gros bide d'un mètre de diamètre, tu ne vois même plus tes orteils Knackies (remarque, tu t'en passes bien) et tu dois essayer d'enfiler des trucs hyper serrés, hyper glam, qui te tiennent pas du tout chaud en plus en période de canicule. Tu as de la chance, il y a des progrès dans ce domaine, c'est de moins en moins moche. Mais je te conseille une grossesse en hiver, c'est moins contraignant. Mais, ça je sais, on ne choisit pas, et puis il est peut-être déjà trop tard pour toi?

 

Le masque de grossesse. Késako? Les hormones (oui sans doute encore elle) transforment ton adorable visage : des taches apparaissent, brunes sinon, c'est pas drôle, comme si tu avais mal posé de l'autobronzant. Dur. A part éviter le soleil, je ne sais pas quoi te dire. Je n'en ai pas eu.

 

Le poids. Bah oui, c'est quand même généralement un des plus grands désagrément de la grossesse. On prend du poids, heureusement, dirai-je. On ne peut pas lutter. Certaines sont plus épargnées que d'autres. Limite on ne les dirait pas enceintes, c'est pas juste. On dit qu'on met 9 mois pour les prendre, on en met soi-disant autant pour les perdre. Donc patience.

 

Les vergetures. Les quoi? Si tu te poses la question, c'est que tu n'en as pas. Tu as de la chance. Ces vilaines zébrures proviennent du fait que ta peau te lâche et craque. C'est l'elasticité qui est en cause. Tu ne peux rien y faire. Et tes larmes n'y pourront rien changer (spéciale dédicace à Gainzbarre). Quant aux cosmétiques, bah je t'avouerai que je pense que ça ne sert pas à grand chose. Si tu dois craquer (enfin, ta peau), tu n'y pourras rien. Alors garde tes sous pour t'acheter un joli rouge à lèvres ou un mascara plutôt que d'investir dans une crème qui fera autant d'effet que n'importe bonne crème hydratante. Ah au fait, si tu te tartines le ventre, évite de le faire le jour de ton échographie : ça ferait écran et l'image ne serait pas terrible. Si le mal est fait et que tu ressembles à un zèbre violet, j'ai deux nouvelles pour toi : une bonne et une mauvaise. La bonne, c'est que ça va s'atténuer, devenir blanc, mais ça ne disparaitra jamais (ça, c'est la mauvaise nouvelle). Pareil, les crèmes qui te disent que ça va disparaitre, c'est du pipi de chat. Y'a que le laser qui marche je crois (car c'est une cicatrice, en fait).

 zebre.jpg

Les remontées acides. Re-miam. Arrive surtout en fin de grossesse quand ton délicieux chérubin se sent tellement à l'étroit qu'il remonte délicatement sous ton estomac. Après les repas, tu as la sensation que ça brûle. C'est désagréable, au pire, insupportable. Il faut éviter les aliments acides, trop liquides (tu as une excuse pour ne pas manger de soupe) et les petits remèdes marchent plus ou moins. Evite aussi de dîner tardivement ou d'aller te coucher juste après, même si t'es crevée. Sinon, c'est "brûlures assurées". Position allongée oblige. Au pire, le médecin te filera un médicament anti-acide. C'est quelque chose qui peut se soigner. OUF. Et qui disparait après. Re-OUF.

 

Le diabète gestationnel. J'en parle rapidement, là, c'est plus qu''un désagrément, c'est une pathologie spécifiquement associée à la grossesse. Et surtout ça te prive de manger tout ce que tu aimes. Pas juste. Peut-être que pour te consoler, dis toi que si tu ne manges pas trop de sucres, tu prendras moins de poids?

 

Les examens médicaux, chaque mois ou presque. Si les échographies sont généralement attendues avec impatience, bah le reste on s'en passerai bien, non? Prise de sang (avec un peu de chance, chaque mois si tu n'es pas immunisée contre la toxoplasmose), examen gynéco (au début), tripotage de ventre, montée sur la balance (parfois redoutée), test de O' Sullivan beurk (j'expliquerai pour celles et ceux qui ne connaissent pas). Bref, même si c'est pour s'assurer que tout va bien, on n'est pas fan.

 

L'accouchement. Oui, c'est une étape indissociable de la grossesse et un aboutissement. Tu ne peux pas y échapper. Je ne rentrerai pas dans le détail, gore ou pas, chacune a son propre vécu et ressenti (ou se le fera). Juste un truc. Sans mentir, la douleur est plus ou moins difficile à gérer : parfois, ça fait vraiment très très mal, parfois, c'est parfaitement gérable. Dans mon cas, trois accouchements, trois douleurs différentes. Bonne nouvelle, la péri existe alors aucune honte à la vouloir. Tu verras. Après tu seras une femme, une vraie (non, j'déconne, sinon, je vais me mettre à dos les child-free* ou d'autres catégories de femmes qui vont me sauter dessus).

 

 

Bon, voilà, c'est fini. C'était long, je t'avais prévenu(e), mais c'était bon, non? 

 

Allez, un bonus, juste pour toi :

 

borat.jpg

Grâce à mes conseils, tu seras au top l'été prochain pour te mettre en maillot de bain. Si vous n'avez pas vu "Borat", vous ne pouvez pas comprendre)

 

 

* child-free = nouveau mouvement (féminin, j'ai pas dit féministe, quoi que) qui fait le choix de ne pas avoir d'enfant. Vraiment volontairement. Chacun son choix, je respecte. 

Publié dans Vécu et quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurence 29/07/2010 14:53


Je suis en plein baptème.

Nausées : c'est fait.
Bas de contention : c'est parti pour plusieurs mois.
Constipation : ça commence.
Diabète : en cours d'analyse.

La suite au prochain épisode.
PS : je vois encore mes orteils. ;-)

Laurence.


Iso 16/07/2010 13:46


Bravo ! très bien écrit ! et divertissant, surtout quand on se met à cocher tous les désagréments qu'on (a) subi, et il y en a....lol !


ALF 16/07/2010 13:54



merci, tu as même le droit d'en ajouter !



Delphine 16/07/2010 08:19


Très bien fait et très marrant, un plaisir à lire!!!!Bravo


maëlle 15/07/2010 12:55


*euh ici j ai eu nausées avec vomissements tout le long de ma grossesse....pour rassurer celles qui me liraient jsuis passée de plus d'une douzaine au debut de grossesse (ouais imaginez comment
c'est pratique quand on bosse en magasin....)a 1/2 en fin! pour soulager le primperan et les boissons gazeuses

*j ai aussi connu le diabete gestationnel ca pas cool du tout mais on survit tres bien si on pense au bébé;)

*remontées acides connu aussi les 3 derniers mois mopral a été mon ami

*retention d eau aussi j ai eu le droit et j ai meme eu droit a de magnifiques bas de contention que cheri mettait et enlevait gentillement

sinon jcrois que c'est tout! lol
non mais quand on vous dis qu'une grossesse c'est des bons et mauvais côté et bah C'EST VRAI!


ALF 15/07/2010 14:40



c'est la fête quoi !!