Au fond du trou les medias !

Publié le par ALF

Les mineurs chiliens sont sauvés, enfin. Tant mieux pour eux. C'est une très bonne chose.

Le sujet n'est pas de reparler de ça (je n'y étais pas, contrairement à ..... plein plein de journalistes du monde entier), mais plutôt du traitement médiatique que cet "événement"...

 

1738310811-popularite-en-berne.jpg

 Crédit : Delize

 

Oui, car des éboulements dans des mines, il y en a hélas souvent : à une époque, c'était chez nous, à l'époque où les mines étaient un employeur très en vue en France (oui, ce fût chose possible). Et plus près de nous, dans le temps, il y a la Chine. La Russie. Le Chili. Et pourquoi diable, entend-on tout d'un coup parler des mines du Chili? D'aileurs, vous savez-vous, ce qu'il y avait dans cette mine? Non, on n'en a que très peu parlé. Peu importe. Là, ce qui compte, c'est "l'aventure humaine". Ou plutôt la récupération médiatique du truc. Oui, parce que c'est vrai que de savoir que ces hommes étaient encore en vie alors que la mine "pleurait" (c'est une expression qu'ils employaient pour dire qu'elle subissait souvent des éboulements), c'est bien, mais suivre leur sauvetage comme on suit une émission de télé-réalité, c'est l'overdose totale. Une belle récupération pour le président chilien qui voyait sa côte de popularité au plus bas après un tremblement de terre qui avait touché le pays. L'occasion de montrer que si, il fera tout pour eux, ces 33 pauvres mineurs.

Et que dire des journalistes qui se sont engouffrés dans la brêche et qui ont tous relayé l'info jusqu'à la nausée.

 

C'était Big Brother en direct des mines du Chili.

 

Ce qui donnait l'impression à tout le monde d'assister à un truc historique, jusqu'à nous en convaincre ("c'est une opération de sauvetage incroyable, une grande première, etc"....). Je le répète, je suis heureuse, sincèrement, pour ces hommes. Mais cela valait-il autant de battage? Quant à l'argent récupéré autour d'eux, c'est honteux. Je ne parlerai pas du cinéma et de l'industrie du livre qui réclament déjà à corps et à cris l'exclusivité du récit pour en tirer quelque chose. Je refuserai de citer les marques qui ont gracieusement inondé de cadeaux ces hommes inconnus jusqu'alors, profitant d'une publicité somme toute gratuite. Vous savez, sur les sites d'infos chiliens, il y avait même des infographies spécialisées montrant les différentes spécificités des lunettes que portaient les mineurs. Ah, ces lunettes ! D'ailleurs, les journalistes sont tellements contents de relayer l'info qu'ils en disent des bêtises : le plus savoureux était tout de même ce journaliste TV qui expliquait que les lunettes que les mineurs portaient étaient destinées à cacher leurs larmes d'émotion. Et il le disait sérieusement en plus !!! Dingue !

 

Bon, vous vous en fichez sans doute, mais moi ce traitement de l'info me fait bondir.

 

Pas que ces hommes en méritaient moins, ils ont été exemplaires, courageux, etc. Mais vivre en direct leur sauvetage car c'est de la comm' pure et simple, NON.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline Tylski 20/10/2010 08:11


A moi, ce qui m'énerve, c'est qu'on parle toujours des mineurs, et jamais des sauveteurs! or, sans ces derniers, ils seraient encore dans leur trou! que dis-je? Si on ne leur avait pas envoyé
nourriture et médicaments par un tuyau, leur trou serait leur dernière sépulture, actuellement. J'ai aussi remarqué qu'ils sont drôlement en forme, quand même! je m'attendais à autre chose, en les
voyant sortir! et on les voit chanter, danser.......il y a quand même eu la peur des premiers jours, et l'inquiétude en ce qui concerne le succès de leur remontée! ils n'ont pas dû se laver, ils
ont dû souffrir des problèmes liés à la promiscuité, etc.......la plupart sont certainement illettrés, plutôt enclins à se comporter comme des animaux....bizarre, tout ça! Le grand vainqueur, à mon
avis, et pas seulement au mien, c'est le Président chilien!


ALF 20/10/2010 09:22



si, ils ont parlé des sauveteurs quand même.... sinon, ce que je disais initialement s'est hélas vérifié : éboulement d'une mine en Chine, mais eux ne seront sans doute pas sauvés :-(



Etincelle 14/10/2010 21:00


Je suis tout à fait d'accord avec toi.
J'avais lu un article (je ne sais plus où, sur rue 89 peut être) où il était expliqué qu'on avait "coacher" les mineurs pour répondre aux interview...
Tout cela manque tellement de dignité.


ALF 14/10/2010 21:29



oui, on les a coaché parce qu'ils ne "savent" pas parler aux médias.... peut-être aussi pour surveiller ce qu'ils vont dire? la manipulation devient tellement courante, hélas, de nos jours



Laurence 14/10/2010 16:14


Parfaitement d'accord avec toi.