Comme un battement d'aile de papillon...

Publié le par ALF

Il faut savoir garder la tête haute paraît-il, on ne doit pas craquer en public, on ne doit pas pleurer d'apitoyer sur son (triste) sort. Il faut garder une façade de circonstance. Toujours et en tout lieu.

 

Déjà enfant, on te conseille dès le plus jeune âge de ne pas "pleurer", "ça n'en vaut pas la peine, ça n'est rien " nous assure-t-on. "Il faut aller de l'avant", nous dit-on quand on est dans l'épreuve (ou mieux, on te dit "de toutes façons, tu n'as jamais connu d'épreuve... sous entendu "tu peux bien endurer le pire, ça te fait les pieds")

Et pourtant, craquer, pleurer, s'intérioriser, ça fait du bien : parce que si un jour on est au trente-sixième dessous, on ne peut qu'aller mieux et remonter, vite vite !

 

Quand ça ne va pas, le moindre truc t'affecte : et là, tu te rends compte que les gens que tu rencontres tous les jours s'en fichent de toi, que tu es transparente, que l'on est toutes et tous un jour voué(e)(s) à l'oubli (et tant mieux pour certains et dans certains cas).

 

fantome.jpg


Tes amis... lesquels? Qui se soucie de toi? Qui vient prendre de tes news en dehors du moment où tu dis que tu vas mal, qui fait les choses gratuitement, sans arrière pensée? Hélas, bien peu de personnes. Offrir sans recevoir, c'est rare, c'est du domaine de l'onirique. Beaucoup de gens agissent sur intérêt. Dommage. Tu perds de vue beaucoup de gens dont tu pensais que les liens resteraient scellés à vie.

Ta famille? Laquelle? Tes proches? Les appelle-t-on ainsi car ils portent un peu du même patrimoine génétique que toi? Où est la proximité dans tout cela? Certains "inconnus du sang" sont plus proches que d'autres, bien plus fort que les liens du sang. Mais ça fait mal.

 

masq.jpg

 

Enfin,tout ça, ce sont des choses bien difficiles à exprimer pour moi et bien difficiles à comprendre pour ceux qui me liront, car un peu hors contexte, pas forcément d'actu, mais parfois, un petit événement archi-anodin te fait ressortir plein plein de choses...

 

Comme un battement d'aile de papillon... où est mon soleil?

 

 

papillon-copie-1.jpg

 

Un vrai charabia, ma prose, hein?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gwenola 15/10/2011 09:14


je me répète mais tu sais que si tu as besoin nous sommes là !!!!!!!!!!


Laurence 23/09/2011 19:56


Non pas du charabia, juste un besoin de partager et de parler...
Exorcise autant que tu en éprouveras le besoin. Ce blog est là pour ça.
Gros bisous.


ALF 24/09/2011 14:30



merci Laurence d'être fidèle au poste ;-) bisous



Laurence 23/09/2011 17:54


Un vrai charabia, non... je dirai un vrai cri du coeur.
Gros bisous et plein de pensée pour toi.


Jacqueline Tylski 22/09/2011 06:25


Oh, Anne-Lise, comme tu as raison........il n'y a pas grand chose à attendre, de la famille, à de rares exceptions près! les liens du sang....parlons-en! Il vaut mieux parler des liens du coeur!
Ceux-là, au moins, sont sincères, qu'ils viennent de la famille ou des amis!


Delph 20/09/2011 10:57


Je suis si contente que tu aies repris ton blog!!! Je veux que tu saches que je te comprends car, moi aussi, je suis passée par des moments extrêments difficiles ces derniers mois...aussi je te
fais plein de gros gros bisous et espère qu'on se verra dès que nous remonterons. Compte sur moi pour dévorer ton blog dès qu'il est actualisé!