Comment se passe une IRM?

Publié le par ALF

Parce que c'est un examen qui peut inquiéter, et qu'une lectrice (Ana) m'a posé la question, voici quelques explications... de mon cru...

 

J'en parlais déjà ici...

  

L'examen d'IRM n'est pas douloureux, il s'agit juste de visualiser certaines parties du corps qu'un examen tel que le scanner (qui utilise les rayons X) ne peut pas voir... cet examen n'utilise pas les rayons X (pas de radioactivité) mais les propriétés des ondes électro-magnétiques... aussi mieux vaut éviter tout ce qui est métallique lors de l'examen (donc interdit normalement aux cardiaques avec pace-maker).

 

Dans le cas de la SEP, on cherche des lésions du système nerveux... Sur les clichés, la moëlle épinière (par exemple) apparaît en gris, les "plaques", les lésions donc, apparaisssent en gris plus clair (pas vraiment blanc)...

 

On (=le médecin) peut aussi avoir besoin de savoir si les lésions sont récentes ou pas, on utilise dans ce cas un agent de contraste, le gadolinium, comme pour souligner les lésions en question... dans ce cas, on pose avant l'examen un cathéter dans le bras, dans lequel on injectera le produit au cours de l'examen...

 

Il est possible, dans certains hôpitaux ou centres d'imagerie, d'apporter un CD de musique que l'on aime bien pour "passer" l'examen avec de belles musiques en tête, pour que ça soit moins désagréable (via un casque qu'on vous pose sur les oreilles)...

 

Perso, j'ai testé trois centres d'IRM : Lens où l'on diffuse la radio (sympa), Lille (où on ne diffuse rien) et Armentières où l'on m'a fait écouter une musique de daube, mais bon, c'est l'intention qui compte.

 

Passons maintenant à l'examen lui-même...

 

IRM médullaire = IRM de la moëlle épinière, c'est-à-dire que votre dos est passé au peigne fin... Vous êtes allongé(e) sur un lit, et "attaché" via une espèce de cage pour éviter les mouvements... On vous met un casque sur les oreilles, le même que celui des ouvriers qui tapent au marteau-piqueur, car ce qui va suivre y ressemble assez. Et enfin on vous donne dans la main une "paume" de secours, à actionner si quelque chose ne va pas.

 

L'examen commence : le lit sur lequel vous vous trouvez avance dans le tube et ça commence à faire du bruit, beaucoup de bruit... ça tape, ça claque, ça fait des tas de bruits bizarres.... vous le croirez ou pas, mais lors de mon IRM médullaire (au CHRU de Lille) passée à 7h du mat' tapantes, j'étais tellement claquée que j'ai réussi à presque dormir dans l'appareil...

 

L'examen continue, ça fait des pauses bruit, le lit bouge, etc... on vient vous injecter le produit en vous demandant si ça va et ça recommence.... L'examen dure environ 20-25 minutes je pense pour l'IRM médullaire.

 

Une fois terminé, on vous retire le cathé et on vous donne RDV 5-10 minutes plus tard pour parler des clichés : les résultats sont donc instantanés ! Mais c'est un radiologue qui vous parle des résultats, donc il vaut mieux attendre l'avis du neurologue pour la conclusion...

 

Pour l'IRM cérébrale, même topo : la tête est en revanche maintenue plus fort, à l'aide d'une espèce de minerve et d'un casque-cage... mais le reste est pareil, sauf qu'on pénètre moins dans le tube... et ça dure sensiblement moins longtemps, je pense....

 

Any questions?

Publié dans Santé divers

Commenter cet article

sof 17/06/2010 23:39


s'endormir pendant l'IRM ? Punaise chapeau :p


maëlle 26/05/2010 16:23


ouais super précis comme description! c'est exactement ca : 0 douleurs , beaucoup de bruit.... (d ailleurs chapeau d avoir reussi a t endormir.....LOL)
moi le seul point qui m'a gêné c'est l impression d enfermement car la paroi est vraiment pres du visage quand on est allongé sur le dos!


Ana 26/05/2010 15:44


Merci :-) Mail Envoyé ;-)