Culpabilité

Publié le par ALF

Culpabilité (n.f) : fait d'être coupable, d'être responsable d'une mauvaise action, d'un délit, d'un crime.

 

Je me sens coupable. Le suis-je vraiment? Je ne le pense pas, mais je n'arrive pas à m'enlever ça de la tête et je ne me sens pas bien. La faute à la société, l'éduction (quoi que!), le fait qu'on en demande toujours plus.

 

sad.jpg

 

Pourquoi un tel état d'âme? C'est mercredi. Et je suis devant mon ordi, à bosser. La petite dernière est chez sa nounou, ce n'est pas habituel. Les deux grands jouent ensemble à l'étage. Et moi je bosse. Du moins, j'essaye. Car cette culpabilité est là. Celle de faire passer mon boulot avant eux. Ai-je le choix? Je ne sais pas. J'ai toutes sortes de bonnes raisons pour me justifier, mais au fond de moi cette culpabilité. Je me sens mal, c'est pourquoi j'écris ce petit sujet. Cela va m'aider à progresser, peut-être?

 

Le mercredi, c'est le jour des enfants. J'avais décidé en reprenant le boulot après ce congé maternité que ce jour là, je garderai les trois gnomes pour m'occuper d'eux. Que je ne bosserai pas ces jours-là. Et voilà que je faillis à ma promesse. A la promesse que tacitement, je leur ai faite.

Je crois que pour les deux grands, le fait d'être à la maison, que je bosse dans mon bureau ou que je sois autour d'eux à faire à manger, effectuer des taches ménagères ou autre, ça ne fait pas de différence, je reste tout demême disponible pour eux, en cas de bagarre, bobo, demande de calin, etc. La petite dernière, quant à elle, qu'elle soit chez la nounou aujourd'hui, mercredi, elle n'en a cure, elle n'a pas encore d'agenda dans la tête : "tiens aujourd'hui, c'est mercredi, mais normalement maman devrait me garder à la maison?".

 

Pffffff, culpabilité.

 

Sans compter que cette nuit j'ai rêvé que j'étais hospitalisée et que je supportais pas l'anesthésie qu'on m'avait faite, je suffoquais : je crois que cette anesthésie, c'est mon boulot, la suffocation vient du fait que là, j'en ai un peu trop (c'est bien d'en avoir, medirez-vous surtout quandon est pigiste, c'est presque un luxe, mais ça devient presque écrasant). Puis dans un autre rêve, on était à 5 dans la voiture (la Twingo, donc impossible d'y être à 5 avec les sièges auto, c'est donc bien un rêve) et on avait un accident, pas grave, on dérapait sur une autoroute glissante dans un virage et on faisait plusieurs tête à queue et je voyais les enfants secoués dans tous les sens, sans pouvoir agir, mais au final, tout le monde allait bien. Même la nuit, je cogite :-(

 

Et vous, vous culpabilisez ou je suis seule à me prendre la tête? Que faire pour "arranger" tout ça? HeLp !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nelly Uzan 27/05/2011 11:10


Bonjour,
C'est tellement étrange que j'ai écrit une espèce de réponse à votre article 3 jours avant qu'il ne paraisse!
C'est en recherchant mon article pour quelqu'un d'autre que je suis tombée sur le vôtre. J'espère que vous avez pu ré-émerger de votre sentiment de culpabilité. Rappelez-vous que ce n'est qu'un
sentiment et que c'est vous qui le créez, donc vous pouvez aussi le chasser. (je sais c'est plus facile à dire qu'à faire).
Bon courage.
Et finalement le lien pour mon article
http://timidite.over-blog.com/article-la-culpabilite-67123605.html

Belle journée!
Nelly Uzan


Véro B 18/02/2011 19:32


Moi aussi je culpabilise le mercredi ou simplement quand je laisse la miss jusqu'à 18h à l'étude et surtout les soirs où mes dossiers me suivent à la maison (pas concrètement mais parasytent mes
pensées)... je l'ai fait une fois, en prendre PAS 2, je ne fais plus de cadeaux.


Delph 17/02/2011 08:08


Quoi qu'on fasse on est jamais parfait!!!!!!!!!!!! Alors faisons ce que nous pouvons et tu es une bonne mère, c'est évident!!!!!!!!! Biiiizzzzzzzzzzzzzzzz


ALF 17/02/2011 08:45



je ne sais pas si je suis une bonne mère, mais j'essaye ;-)



Maria 16/02/2011 18:00


oh! je comprends, ça m'arrive de culpabiliser aussi pour certaines choses que j'ai dis et que je n'ai pas acomplie, par contre, mes enfants, me le disent et me rémettent dans l'ordre, je leur
explique, je me justifie, par fois pas, et je leur dis qu'ils ont raison, par contre depuis quelque temps si j'ai promis de passer un peu de temps avec eux, je fais un sorte de le faire, c'est
important! écoute, je te dirais de travailler ,puisque tu dois le faire, mais déjà que tu es a la maison, fait toi des petites pauses de 15 minutes par exemple, et file voir ce qu'ils font, lire
une histoire, participer a un jeux, leur faire un câlin et explique luis que tu dois retourner après bosser que tu as aussi des obligations de ce côté, pour la petite, tu te ratraperas de sa sortie
de la nounou, comme le premier commentaire a écrit, il vaut mieux que ça soit d'une bonne qualité le petit moment passé avec eux! bises


ALF 16/02/2011 20:57



finalement, la journée s'est bien passéé : j'ai fait des pauses assez souvent, on a préparé à manger et déjeuné ensemble, lu une histoire, puis l'aîné est parti à l'escrime et à son retour, on
est allé faire un tour à l'extérieur et on est repassé à la boulangerie acheter des éclairs au chocolat pour le gouter : ils étaient ravis ! et après, ils ont joué dans le jardin, et ma fenêtre
de bureau donne sur le jardin, je les avais sous les yeux ;-) ils étaient ravis !



karine 16/02/2011 17:00


Mère indigne!!!, comme 80% des mères qui doivent ou qui n'ont pas le choix !!...pour des tas de raisons (économique, organisation de leur travail...etc), pour ma part je me suis "déculpabilisée" en
me disant que ce n'était pas la quantité de temps que tu passes avec eux mais la qualité qui est importante.


ALF 16/02/2011 17:06



bon finalement, avec le déroulement de la journée, ça va mieux : j'ai bossé ce matin et ils se sont bien éclaté à jouer à la cuisine dans leur chambre (dinette, fausse cuisine, etc.... :-)
ensuite on a déjeuné ensemble et c'était cool puis escrime pour Simon et Lucas m'a accompagné dans mon bureau (il a "lu" des Tintin :-) et ensuite, au retour de Simon, on est sorti, on est passé
à la boulangerie acheter des éclairs au choco, ils étaient ravis et là, ils jouent au ballon sous mes yeux, dans le jardin :-) mère indigne mais d'un oeil, mète attentive en bossant un peu ;-) et
Clarisse, bah, chez sa nounou, au moins, elle bénéficie d'une attention de tous les instants !! allez, je souffle un peu, ce soir, on leur ferade gros calins !