Dans la série "on ne se mouille pas"...

Publié le par ALF

 tournesol.jpgVoici un petit article trouvé sur " 20minutes.fr " qui m'a fait réagir

 

Les prévisionnistes chauds pour une canicule

 
«Ça nous a rappelé les événements de 2003», confie Eric Mas, directeur technique à Météo Consult, à propos de l'épisode de canicule observé le week-end dernier dans le Rhône. Cette année-là aussi, «les premiers assauts avaient été observés en juin. Une canicule, poursuit-il, n'arrive pas comme ça.»

 

[Oui, c'est vrai, je m'en souviens. J'étais enceinte de 6 mois et on m'avait prédit un été avec des jambes comme des poteaux : c'était vrai !]

 

Il y a des signes précurseurs, et il semblerait que ce dernier en soit un. L'été sera en tout cas «plus chaud que la moyenne, avec un risque de canicule comme en 2003». Même écho du côté de Météo France, qui envisage deux scénarios: «Une chaleur modérée et durable, mais sans excès, ou bien un été en dents de scie avec des périodes de chaleur marquée alternant avec des périodes plus froides», d'après Etienne Kapikian, prévisionniste.

 

[bah comme ça, il ne risque pas de se tromper de beaucoup !]

 

meteo.jpg

 

Parmi les zones les plus menacées par une possible canicule, la vallée du Rhône, et un périmètre allant de Toulouse au nord de l'Aquitaine.

 

[ah bah finalement, on devrait être tranquille ici au pôle Nord]

 

Attention, prévient Etienne Kapikian, «on peut aussi avoir un été chaud, mais pourri».

 

[Oui, c'est la précision qui manquait pour être sûr de ne pas se tromper de scénario !]

 

Entendez pluvieux. Car des dégradations orageuses parfois violentes pourraient venir perturber la chaleur de l'été.

 

[Finalement, comme chaque année, non??]

 

Des pluies trop soudaines qui ne contribueront pas à remplir les nappes phréatiques. De quoi, selon Eric Mas, «inquiéter les spécialistes», car l'eau pourrait venir à manquer.

 

 

Une conséquence du réchauffement climatique

 

 

Celle du littoral en revanche devrait gagner un degré en moyenne: «On va se baigner dans de l'eau chaude», annonce d'ores et déjà le directeur technique de Météo Consult.

 

[Oui, y'a sûrement moyen, dans sa salle de bain, au pire !]

 

Pourquoi de telles chaleurs après un hiver froid et neigeux? Etienne Kapikian y voit l'oeuvre du réchauffement climatique, dont le rythme s'est accru ces trente dernières années. «On constate de plus gros écarts entre les saisons, mais l'hiver se réchauffe moins vite que l'été.» Reste que les saisons sont plus douces, avec un degré en moyenne gagné en un siècle.

 

 

[Quelle info ! : pourtant je me souviens d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaîtren, celui où j'étais enfant et où les étés étaient bien chauds et les hivers bien froids avec 15 cm de neige ! Rien d'extraordinaire, donc]

 

 

Vous en pensez quoi, vous?

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Sinon, pendant l'été 2003, j'étais en fin de gestation (accouchement prévu pour le 11 septembre) : +20 kg au compteur, des jambes comme des poteaux, chéri qui faisait de gros travaux dans la pièce principale, moi cloîtrée dans la chambre où il faisait aussi chaud que dans mon ventre / 37°C), je regardais la TV à défaut de pouvoir faire grand chose d'autres et les scénarios catastrophes les pires étaient édictés : chaque jour, on comptait les vieux (pardon, les personnes âgées) qui mourraient, on parlait des centrales nucléaires qui ne pourraient bientôt plus fournir de courant, des hôpitaux débordés, du ministre de la Santé qui ne réagissait pas (et qui a chèrement payé la crise après). Un peu comme la grippe A, finalement. Et si il y avait une canicule, peut-être que Mme Bachelot nous remboursera nos vacances au bord de l'eau (piscine ou mer) et la Sécu fera 60% sur les ventilos? D'ailleurs, pensez à en acheter un avant qu'il ne soit trop tard, Météo France vous aura prévenu !

 

coquelicot.jpg

Publié dans Actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claire 08/07/2010 23:03


Oh moi aussi je me souviens, j'ai accouché le 15 octobre d'un petit bébé de 4,525 kg .. ça plus la rétention d'eau, autant dire que je ne ressemblais à rien cet été là :D je compatis
rétroactivement :D