Du bonheur des enfants, de la fratrie

Publié le par ALF

J'avais décidé de mettre assez souvent des petits articles et voilà que je faillis déjà à ma promesse. Mais en vrai, non. C'est que je suis occupée et du coup, moins de temps pour ce blog. Mais je vais m'y remettre et p't'être même plus (news prochainement).

 

Ici, ça va : Simon a eu 7 ans, déjà.

 

Sept ans que je suis officiellement rentrée dans le club très ouvert des mamans.

J'ai pourtant bien cru à l'époque qu'il resterait fils unique.

Oui, car sa naissance a été très mouvementée et moi très traumatisée. 24 heures d'accouchement pour finir sans anesthésie au forceps, c'est rude. Très rude. Je me suis sentie agressée au plus profond de moi. J'en ai parlé aux professionnels de santé, mais c'est longtemps resté enfouilli au fond de moi, cette blessure. Un choc. Mais aujourd'hui, je suis fière qu'on ait réussi, lui et moi, à être là où on est aujourd'hui. Un grand garçon de 7 ans et une maman.

 

Simon1.jpg

 

Et même si j'ai bien cru qu'il serait le premier et le dernier, j'ai menti. Puisqu'environ deux ans plus tard est arrivé Lucas. Puis Clarisse, cette année. Et c'est une belle réussite - pour moi - que cette fratrie. Aucun regret. Longtemps, après la naissance des garçons, je pensais en rester à deux enfants, avec une pointe de regret de ne pas avoir de troisième : pas pour la fille, non, non. Pour les trois. Un schéma familial idéal pour moi, chez moi. Mais je m'étais faite à cette idée. Et le destin, vous le savez, en a décidé autrement et m'a apporté la petite pierre qui manquait à ce bel édifice que Greg et moi avions déjà bâti. Nous sommes au complet. Cinq. Et quel bonheur de les écouter chanter, raconter des histoires, rire aux éclats. Et quand je vois Simon qui parvient à faire rire sa petite soeur aux éclats, c'est une grande part de bonheur. Rien de mieux. Les enfants, c'est un bonheur. Et même si parfois on en a marre de les entendre crier, se chamailler, se lamenter pour un jouet que l'autre a chipé, ça reste NOS enfants et c'est le plus beau cadeau - à mes yeux - qu'un couple puisse se faire. Un aboutissement. Je mesure la chance d'avoir ces trois petits bouts de bonheur.

Publié dans Vécu et quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maëlle 14/09/2010 21:00


oh quand je lis ca j ai encore plus envie de pouvoir donner des ti frères ou soeurs a maïleen..........
bisous toi et ta superbe famille


Véro 14/09/2010 19:56


Je t'envie tellement...