La rentrée, c'est l'occasion de bosser !

Publié le par ALF

Ils étaient bien énervés hier les gnome. Encore ce matin, frénétiques de retrouver les copains, les copines, ils étaient vite prêts. Lucas avec un bleu au coeur, sa chérie Maélys ne sera plus dans sa classe. Pauvre chéri. Simon, avec - encore et toujours - quelques angoisses au creux du ventre. Vite dissipées. Fin prêts, on y va.

Simon avec un cartable de l'année dernière (pourquoi racheter s'il est encore en bon état) mais plein (enfin, tout est relatif) de fournitures neuves ("moi j'ai une grande règle") et Lucas les mains vides, le coeur serré (sans son doudou): "et moi, pourquoi je n'ai pas de cartable". Déjà qu'il réclame des devoirs. On verra s'il sera toujours aussi demandeur une fois devant le fait accompli. C'est comme l'aspi : enfants, les garçons sont supermotivés pour le passer, comme le balai, mais plus tard, ça devient plus hard.

Bref... On verra à 16h30 tapantes pour le debriefing post-premier jour. Devoirs ou pas devoirs? Nouveau copain/copine ou on retrouve les mêmes? Gentille maîtresse ou tyran? Toujours est-il que je souffle : Simon est - cette année - assis à côté d'une fille en classe. Il ne se fera plus piquer ses affaires par son voisin écervelé et mal élevé (contre qui il n'osait rien dire) qui taillait ses propres crayons dans le sac de Simon . Mais p't'être que la fille, ça va le distraire, qui sait?

Tant qu'il reste assidu, c'est ce qui compte.

 

 

lecture-president-bush.jpg

 

Photo réalisée sans trucage... George, fais pas semblant, ton livre est à l'envers !

 

 

Publié dans Vécu et quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article