Oui, elle ira chez la nounou, même si je bosse chez moi

Publié le par ALF

Pour résumer la situation : à chaque enfant ou presque (pour Simon, je bossais à l'extérieur), j'y ai droit (heureusement, je n'ai pas 36 enfants)...

 

"Tu bosses chez toi? Waouhh la chance"....

 

Oui, on peut voir ça comme ça, perso, effectivement, je le vois comme une chance (mais pas que, mais là n'est pas l'objet).

 

"Et comme ça, c'est pratique, hein, pas besoin de nounou".

 

Bah si, figurez-vous. Mère indigne jusqu'au bout !

 

 

P1010001.JPG 

Non en fait, il ne s'agit pas de parler de bonne ou mauvaise mère. Juste de dire que maison ou extérieur, même combat, c'est un job. Pas question de laisser bébé dans son coin. Pas possible. On ne peut pas à la fois s'occuper de bébé correctement et gérer son travail. Bon, OK, en dépannage, c'est pas mal, mais j'ai déjà testé occasionnellement et ça n'est pas simple. On passe les gazouillis de bébé qui s'entendent au téléphone, ça reste charmant. Quand bébé s'impatiente et commence à raler, ça le devient moins. Et quand le téléphone sonne et qu'on est les mains dans le caca-tout-vert-qui-a-débordé-de-la-couche et bah là, on peut risquer de passer à côté du coup de fil qui vous apportera un super job. Non, décidemment, bosser à la maison, avec enfant(s)* et/ou bébé, c'est le plan Z, celui qu'on dégaine qu'on ne peut pas faire autrement. Mais c'est un fait, bosser à la maison comporte des avantages : fouiller les armoires pour grignoter, garder les enfants si grève ou maladie, bosser quand on veut, traînasser sur le Net si on veut (même que des fois, je fais même ça pour le boulot), passer un coup de fil perso, faire ses courses aux mêmes heures que les retraités, prendre RDV chez le coiffeur-médecin-psy-dentiste-gynéco-banquier aux heures où y'a moins de monde.

 

Un jour, un mauvais jour, je vous parlerai de ces jours où bosser à la maison peut être aussi bien lourd... solitude, quand tu nous tiens.

 

Situation réellement vécue : Simon avait trois ans et commençait l'école. J'allais le chercher à 16h30 après l'école et il jouait un peu tout seul pendant que je continuais finissais parfois mon boulot de la journée. Un jour, coup de fil d'un de mes rédacs chefs pour une correction sur un de mes articles.

"T'es dispo, là?", me demande-t-il.

Hésitation. Simon est là, il est calme, il joue à je-ne-sais-plus-quoi. Mais sait-on jamais.

"Oui, oui, je suis dispo"

"Bon on y va alors".

S'ensuit alors quelques questions pour corriger/compléter mon article.

Simon file aux toilettes. Mince, je l'avais pas vu venir. Pourvu que ça soit juste un petit pipi.

On continue les corrections.

Tout à coup :" Maman, j'ai fiiiiiiiiiiiinnniiiiiiiiiiiiiiii, j'ai faiiittttttttt cacaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa" d'une voix tonitruante.

 

Gros blanc. Petit sourire au bout du fil (oui, je l'ai "entendu", ce sourire")

 

"Euh, excuse-moi, cher rédac-chef, tu peux attendre une minute, s'il te plaît".

 

=====> maintenant tu comprends pourquoi ça peut parfois être "drôle" de bosser chez soi avec enfant/bébé à ses côtés.

 

 

 

Publié dans Vécu et quotidien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delphine 06/10/2010 17:15


C'est vrai que la travail à la maison, ou ailleurs, c'est pas facile.. Et comme tu le dis, la solitude, c'est très difficile à vivre!!


karine 18/09/2010 10:20


C'est sûr qu'il y a des avantages et des inconvénients pour chaque situation professionnelle, ce qui est important c'est avoir le choix quand on peut et surtout de se sentir épanouie dans l'une ou
l'autre; pour ma part qui travaille à l'extérieur dans une équipe de 15 personnes(je n'ai jamais travaillé à la maison); je trouve que c'est motivant d'échanger,partager...je fais du sport le midi,
il y a une certaine émulation; par contre la journée est longue si j'ai mal dormi ou suis patraque, là je ne peux pas me planquer derrière mon ordinateur!!!!


ALF 24/09/2010 08:46



les inconvénients, c'est sûr que les gens ne les voient pas tout le temps ;-) c'est comme quand on dit qu'on est prof : bcp de gens ne pensent qu'aux nombreuses vacances !!



trehour 17/09/2010 14:30


bonjour,

Moi je suis en congés parental 3 enfants, et je travaille en tant qu auteur et j ai une association, je gere tout c est vrai que c est difficile mais je ne prends pas de nounou, je prefere tout
gerer ! mais je comprends très bien ton choix


ALF 17/09/2010 14:37



disons que pour certaines choses (interview, reportages) ça me semble impossible. Et puis je ne pourrais pas bosser avec un bébé qui gazouille à côté de moi (trop tentée de gazouiller avec lui
;-)



Véro 16/09/2010 21:41


Salut, on dirait que tu te justifies de m'être poupinette chez la nounou. Perso je ne trouve rien de choquant à ce qu'elle soit gardée par quelqu'un de disponible et à son écoute pendant que tu
travailles.
Comme tu l'as dit tu travailles, donc ton attention est ailleurs.
Enfin si t'en parles c'est certainement que tu as eu des commentaires navrants dignes de bons clichés.

Je n'arriverai pas moi à bosser chez moi... Je me sentirai effectivement seule, même si ce derniers jours, je rêve d'une île déserte (mais avec le haut débit pour lire ton blog!!! HOU LA FAYOTE =D
BISOU


ALF 17/09/2010 08:50



non je ne me justifie pas : j'ai effectivement eu quelques remarques sur le fait que je bossais à la maison donc pas de nounou, mais ce sont des personnes qui ne connaissent pas le mode de
fonctionnement du truc... :-)



bergie 16/09/2010 18:22


effectivement la frontière vie privé/vie prof est mince quand tu bosses chez toi. et oui je comprends qu etu es besoin d"'une nounou. cela dit bosser à la maison je pense qu'il faut avoir tout de
meme une certaine rigueur tu peux vite dévier sur le net/puis faut que jappelle une copine,faut que je commande un truc..indépendance oui mais pas de contact entre collgèe ca doit etre dur. bref
pour dire que c est pas fait pour tout le monde quoi !!


ALF 17/09/2010 08:49



oui c'est le revers de la médaille, j'en parlerais un de ces 4 !! et de la rigueur, c'est clair qu'il en faut !!