Une thérapie par l'écriture

Publié le par ALF

 Rien de nouveau, de surprenant dans le fait qu'écrire constitue un exutoire à certaines peines, à certaines difficultés. Combien de personnes (à commencer par les pré-ados avec leur journal intime) ressentent le besoin d'écrire pour coucher sur le papier certains sentiments, ressentiments, sensations ou vague à l'âme. J'avais commencé ce blog en janvier 2009, suite à la découverte de ma maladie, j'ai beaucoup, au début, exposé les tenants et aboutissants de la maladie, mon vécu par rapport à ça, puis j'ai glissé progressivement vers un fourre-tout volontaire, puisque mon blog s'intitule "miscellanées", un mélange de tout et rien en quelque sorte...

Je vais continuer sur cette voie... Il y aura des coups de gueule, des mots d'humeur et d'humour aussi, des coups de coeur, des pensées.... Parallèlement, je vais essayer d'entamer d'autres choses par rapport à l'écriture, mais "en privé" - pas sur ce blog - j'ai quelques idées, pas abouties, mais en dormance... Puisque l'écriture fait partie de mon métier, je vais tenter de mettre cet outil à ma disposition pour "aller mieux"... L'écriture me manque, comme la lecture, c'est vrai, même si je lis encore, ça n'est pas assez à mon goût, mais il faut que je retrouve du temps pour, et l'envie. Pareil pour l'écriture.... ça me remettra les pieds dans l'étrier si je puis dire quand je reprendrais le travail (dans un sens, j'ai hâte de retravailler, d'un autre, je sais bien que je ne suis pas encore prête, et puis Clarisse est encore toute petite, il faut qu'elle et moi continuons à apprendre à nous connaître... qu'elle aille mieux, que j'aille mieux, qu'on soit à 200% de nos possibilités pour envisager d'avoir une relation maman-bébé au top !

Mais rien qu'un sourire, ça nous remet d'aplomb...

 

Commenter cet article

Julie 11/05/2010 15:14


Alors vas y, lance toi !!!