Vive les vacances... bientôt...

Publié le par ALF

Un avant de goût de vacances ce WE, avec la chaleur, le soleil, les doigts de pied presque en éventail !

 

toesinrange.jpg

 

Et ça sent tellement la fin d'année scolaire, ça me rappelle des souvenirs...

De toutes manières, chaque année depuis... un bail, j'ai envie d'être en vacances en même temps que la période des vacances scolaires : en fait, j'ai probablement raté ma vocation, j'aurai dû être enseignante pour profiter de deux mois pleins de vacances et des autres congés dans l'année... Non, en vrai, je n'aurai jamais pu. Mais comment faire alors? Pour bénéficier des mêmes vacances que les enfants? Bref, bref, bref...

 

Parce que si on part en août, va bien falloir les occuper les loulous et la marsouine. J'ai pensé à quelques trucs, mais je sens que faudra que le temps soit de la partie et la marsouine de bonne composition (si on veut bouger, faudra qu'elle dorme !!! ça n'est pas son fort !!).

 

 

A la base, en bonne mère indigne que je suis, j'avais pensé à inscrire les deux grands au centre aéré : comme son nom l'indique, c'était pour les aérer, justement. Parce que parfois, avec la 10ème merveille du monde, on ne peut pas sortir comme on le voudrait... Au moins, là, j'aurai été sûre qu'ils auraient fait des choses sympas. Pas tous les jours, une fois de temps en temps en juillet. Sauf que. J'ai oublié de renvoyer le dossier, ou plutôt, j'ai méchamment traîné à le renvoyer et quand je m'en suis rendue compte, it was too late. Donc voilà, pas de centre aéré. C'est moi qui ferait l'animatrice !!

 

Il y a le jardin, certes, mais il faut pour cela que le temps soit à peu près correct... et puis dans notre grand jardin (sic!) de 45 m², ils ont vite fait le tour (pas possible de jouer à cache-cache!) - te plains pas, hein, déjà t'as un jardin !!

 

 

Il y a aussi les activités manuelles : vive la peinture, la pâte à modeler et autres trucs qui tachent, collent, salissent, mais qu'est ce qu'on s'amuse!

 

Le parc? Oui, ça peut se faire... Permet de promener la marsouine pour l'endormir pendant que les deux grands jouent (au foot !) ou font du vélo, et avec un peu de chance, si marsouine s'endort, je peux dégainer le bouquin. Bon programme. Tester le parc à côté de la mairire, il y a des jeux pour enfants.

 

La piscine? Vous voulez ma mort ou quoi? Seule avec trois enfants, dont un bébé qui va se sentir frigorifiée au premier plongeon, et deux grands pas tout à fait autonomes et pas franchouillards, non, oubliez l'idée tout de suite !

 

La visite chez un tiers : bonne idée. En même temps, pensez à prétexter une course rapide et laisser les enfants "juste 5 minutes". En vrai, ne revenir qu'en fin de journée en prétextant une panne (d'essence, de portable, de ce-que-vous-voulez !). Assez vache pour celui qui vous reçoit ! On oublie !

 

Déposer les deux aînés et ne garder que la petite : faisable une fois de temps en temps chez Papy et Mamie à la campagne. A petites doses, sinon, Papy va devenir chèvre et moi aussi (car Mamie est trop gentille et après, qui c'est qui récupère des petits monstroplantes? Hein?)

 

Tenter un truc culturel : hummm, bonne idée, mais finalement, euh, je sais pas. Et si marsouine ne fait que pleurer pendant la visite? Et si le deuxième a une envie pressante? Et si le grand veut à tout prix rester sur place au moment de partir? Humm, pas fastoche à gérer la sortie culturelle. Un truc à vous dégoûter des sorties !

 

La plage? Trop loin. Une heure de route mini si pas d'embouteillage pour devoir surveiller deux garçons qui vont à tout prix vouloir aller à l'eau et de l'autre prendre garde à ce que la beauté de mars ne crâme pas en plein soleil? Difficilement gérable. Avec un peu de chance, il y aurait en plus des embouteillages dès la sortie de Lille. On oublie. Et je ne parle même pas du barda à emporter pour toute la troupe.

 

Any other ideas?

 

L'exil. Seule. Sur une île déserte. Et une tonne de bouquins.

 

island.jpg

 

Pitié, faites qu'il fasse du soleil tout l'été (mais pas de canicule !). Comment ça j'en demande trop?

 

 

 

 

 

Commenter cet article